Destruction & Renaissance / Destruction & Rebirth

Jardin de l'Espoir, Cracovie, Pologne / Garden of Hope, Krakow, Poland

4 sculptures symbolisent l’histoire du peuple juif polonais et d’autres nations
"Destruction et Reconstruction"
Une voix durable qui témoigne et agit comme un phare d'espoir

À la mémoire de mes parents et de ceux qui ne sont pas revenus 

4 sculptures symbolize the history of the Polish Jewish people and other nations

"Destruction and Rebirth"

A lasting voice that testifies and acts as a beacon of hope

In memory of my parents and those who did not return

L’inauguration du Jardin s’est déroulée le 3 juillet 2017 à Cracovie en présence de Madame

Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, de Monsieur Jacek Majchrowski, Maire de Cracovie,

de Madame Magdalena Gawin, sous- secrétaire d’état au Ministère polonais de la Culture,

de Madame Krystyna Zurek, Ambassadeur de l’UNESCO pour la Pologne, de Monsieur Jacek Purchla, Président du Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, et de Monsieur Slawomir Ratajski,

Secrétaire Général de la Commission nationale polonaise pour l’UNESCO. 

The inauguration of the Garden went on the 3rd July, 2017 in Krakow with the presence of Madam Irina Bokova, General Director of UNESCO, Mister Jacek Majchrowski, the Mayor of Krakow,
Madam Magdalena Gawin, under-secretary of State (Ministry of Culture and National Heritage),
Madam Krystyna Żurek, Ambassador of Poland to UNESCO, Mister Jacek Purchla,

chair of the UNESCO World Heritage Committee, Mister Slawomir Ratajski,

Secretary General of Polish National Commission for UNESCO

« J'ai travaillé depuis 3 ans à Cracovie sur la réalisation de 4 sculptures monumentales retraçant l'Histoire Juive de la Pologne et de l’Europe. Quatre sculptures de bronze monumentales, intitulées «Destruction et Renaissance», racontent la tragédie et l'espoir de la communauté juive en Europe de l'Est pendant et après l'Holocauste, ont été exposées en 2014 au Musée juif Gallicia à Cracovie.

La première sculpture est intitulée "Déchirure". La seconde est intitulée "Explosion". La troisième, "Interstice: Rupture avec espoir", et la quatrième, "Totem: Renaissance et Réunification".

Le maire de Cracovie a décidé d'installer définitivement les sculptures dans la ville pour aider à enseigner ces leçons de l'Holocauste aux nouvelles générations. En conséquence, un emplacement a été sélectionné au bord du quartier Kazimierz entre la vieille ville et la nouvelle, le long de la rivière, un endroit stratégique.

J’ai décidé de nommer ce lieu « Jardin de l’Espoir ».

La proximité de Cracovie avec Auschwitz, sa place en tant que site du patrimoine mondial, l'importance d'enseigner aux nouvelles générations sur l'Holocauste et le rôle de l'UNESCO pour enseigner l'éducation au Souvenir de l'Holocauste dans le cadre de sa responsabilité de construire la paix et la tolérance dans le monde sont parmi les plusieurs raisons qui confèrent à ce projet une portée unique dans le monde.

Ces sculptures, par leur forme physique, leur masse tangible dans l'espace et le temps ont la force nécessaire pour transmettre l'histoire des Juifs de Pologne à une nouvelle génération.

Mes bronzes monumentaux sont devenus des symboles de la paix, des symboles de tolérance et des symboles de sensibilisation interculturelles dans le monde entier. Je suis devenue l'un des pionniers européens qui utilisent l'art dans l'objectif de créer un progrès social. »

Hedva Ser, juillet 2017

 

"I have worked for 3 years in Cracow on the realization of 4 monumental sculptures retracing the Jewish history of Poland and Europe. Four monumental bronze sculptures, titled "Destruction and Renaissance", tell the tragedy and hope of the Jewish community in Eastern Europe during and after the Holocaust, were exhibited in 2014 at the Gallicia Jewish Museum in Krakow.

The first sculpture is titled "Tear". The second is entitled "Explosion". The third, "Interstice: Rupture with Hope", and the fourth, "Totem: Renaissance and Reunification".

The mayor of Cracow has decided to permanently install the sculptures in the city to help teach these lessons of the Holocaust to the new generations. As a result, a location was selected at the edge of the Kazimierz district between the old town and the new, along the river, a strategic location.

I decided to name this place "Garden of Hope".

The proximity of Krakow with Auschwitz, its place as a World Heritage Site, the importance of teaching the new generations about the Holocaust and the role of UNESCO in teaching Holocaust Remembrance education in the As part of its responsibility to build peace and tolerance in the world are among the many reasons that make this project unique in the world.

These sculptures, by their physical form, their tangible mass in space and time, have the necessary force to transmit the history of the Jews of Poland to a new generation.

My monumental bronzes have become symbols of peace, symbols of tolerance and symbols of intercultural awareness all over the world. I became one of the European pioneers who use art in order to create social progress. "

 

Hedva Ser, July 2017