Forum International "Stand, Speak, Rise Up !" au Luxembourg

March 27, 2019

Le forum international « Stand, Speak, Rise Up ! », initié par S.A.R la Grande-Duchesse Maria Theresa du Luxembourg, s’est déroulé les 26 et 27 mars 2019 au Luxembourg. Il était organisé par la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse avec la participation du Women’s Forum, le soutien du gouvernement luxembourgeois et le partenariat de la Fondation Dr. Denis Mukwege et de l’ONG We are Not Weapons of War.

Dans un appel à l’action publié sur le site de l’événement, la Grande-Duchesse Maria Theresa, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO, a enjoint tous ceux qui le peuvent à suivre l’idée que certes « Nous ne pouvons pas arrêter la guerre, mais ayons l’ambition de vouloir arrêter l’utilisation du viol comme arme de guerre ». 

Survivantes de crimes sexuels, défenseurs des droits humains, personnalités des mondes médiatique, associatif, politique et hauts représentants d’organisations nationales et internationales, sont ainsi intervenus lors de ces deux jours dédiés à la lutte contre les violences sexuelles comme arme de guerre dans les zones sensibles. Les tous récents prix Nobel de la paix 2018, Nadia Murad, yézidie et ancienne esclave sexuelle de Daesh, et le docteur Denis Mukwege qui soigne de nombreuses victimes à Bukavu dans l’Est de la République Démocratique du Congo, ont notamment participé à plusieurs sessions. 

Jamais pareille tribune n’avait été offerte à la quarantaine de survivantes présentes venant de 15 pays. « La première chose que nous pouvons faire c’est la guerre à l’indifférence » a affirmé la Grande-Duchesse Maria Teresa qui a aussi appelé la communauté internationale à « intensifier ses efforts et à renforcer les moyens d’action pour mettre un terme à l’impunité des auteurs et commanditaires de ces crimes ».

La lutte contre les violences faites aux femmes s’inscrit dans l’une des deux actions prioritaires de l’UNESCO et est notamment traitée sous l’angle de l’éducation. Dans un grand nombre de pays, les questions de violences sexuelles sont absentes des programmes scolaires. L’UNESCO s’engage alors pour que l’école demeure un lieu d’apprentissage sûr et libre de toute discrimination et violence.

Hedva Ser, Envoyée Spéciale de l’UNESCO pour la diplomatie culturelle, était également présente durant ces deux jours au Luxembourg. Engagée de longue date contre les violences faites aux femmes, elle œuvre pour la paix et a donc souhaité soutenir la Grande Duchesse dans son initiative.

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Rétrospective Mairie du 16ème arrondissement de Paris / 1-26 juillet 2010

June 30, 2010

1/1
Please reload

Recent Posts

November 1, 2019

December 1, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic